edding quartet

Edding Quartet in english

« Jouant sur instruments d’époque, les musiciens du Edding Quartet ne cessent de nous surprendre par la beauté de leur son, leur admirable justesse, et leur style intelligent et naturel.» Classic Magazine

Formé en 2007, le Edding Quartet est rapidement devenu une référence dans l’interprétation du répertoire classique et romantique pour quatuor à cordes, proposant une lecture fine et intelligente de ces œuvres si souvent entendues. Leur jeu sur instruments d’époque, particulièrement l’utilisation de cordes en boyaux, leur donne un son unique, chaud et envoûtant, qui a conquis le public.
Les deux premiers disques enregistrés par les Edding – Haydn : Quatuors op.77 et op.103, et Mozart : Quatuor K.421 et Quintette avec clarinette servi par la sonorité inégalable de Nicola Boud – édités en 2009 et 2010 par le label néerlandais Et’Cetera, ont été salués par la critique internationale.
Depuis leur création, en plus du répertoire pour quatuor, les Edding se sont largement investis dans des formations plus larges de musique de chambre. Ils jouent régulièrement en quintette, notamment avec les pianistes Bertrand Chamayou, Alain Planès, ou encore Boyan Vodenitcharov, mais surtout, ils ont fondé aux côtés de la clarinettiste Nicola Boud, du bassoniste Julien Debordes, du corniste Nicolas Chedmail et du contrebassiste Damien Guffroy, l’ensemble Northernlight, explorant les chefs-d’œuvre du répertoire classique et romantique pour cordes et vents.
Ainsi, la troisième parution discographique, qui sortira en septembre 2014 chez Phi – Outhere music – est consacrée au Grand Octuor en Fa Majeur D.803 et au Quartettsatz en do mineur D.703 de F.Schubert.
Depuis 2014, les Edding ont donc choisi de se concentrer sur un répertoire plus tardif, incluant Schubert, Brahms, Mendelssohn, mais surtout axé sur les derniers quatuors de Beethoven. Le deuxième volet de cet ambitieux projet, enregistré dans la magnifique salle AMUZ à Anvers, est consacré au quatuor op.130 et la Grosse Fuge op.133 de L.v.Beethoven, et paraîtra pour le label Phi, Outhere music en Septembre 2016. Ce disque sera accompagné de la sortie d’un court-métrage réalisé par le photographe et réalisateur français Benjamin Travade, construit et pensé sur la Cavatine, mouvement emblématique du 13ème quatuor de Beethoven